Quelques villes péruviennes qu’il faut visiter à tout prix

Au cours des périples sur le continent américain, une escale au Pérou s’impose. Cette contrée est réputée grâce à ses ruines précolombiennes et sa diversité géographique. Elle conviendra parfaitement aux amoureux de la nature parce qu’on y trouve plusieurs zones de conservation de renom, à l’exemple du parc national de Manú. Celui-ci est localisé au versant oriental de la célèbre cordillère des Andes, dans le sud-est du territoire péruvien. Il appartient aux départements de Cusco et Madre de Dios. Ce sanctuaire sauvage est membre des forêts humides du sud-ouest de l’Amazonie.

Elle fait également partie d’une immense réserve de la biosphère qui s’étend sur près de 2 millions d’hectares de forêt primaire. Cette aire protégée est connue grâce au fait qu’il est l’un des endroits qui renferment la plus importante biodiversité du monde. En outre, ce site est un véritable paradis pour les passionnés d’ornithologie, car il abrite environ 1 millier d’espèces aviaires, y compris 7 variétés d’aras. Ceux qui désirent observer des mammifères ne seront pas en reste puisque ce lieu fait office de refuge à de nombreuses espèces de ces vertébrés, notamment des loutres géantes, des jaguars et des tapirs. 

À la découverte d’Arequipa

Au cours d’un séjour au Pérou, Arequipa est une destination à ne pas omettre. Cette ville est localisée à près de 488 km de Cuzco. Elle est perchée à environ 2 335 m d’altitude. Cette adresse est également connue sous le surnom « cité blanche », car elle est constituée de bâtiments coloniaux édifiés avec du sillar (une pierre volcanique blanche). Outre cela, cette municipalité dispose de quelques lieux d’intérêts à découvrir, dont le MuseoSantuariosAndinos de Santa Maria.

Ce musée est surtout réputé grâce au fait qu’il renferme la fameuse « Juanita ». C’est une momie qui fut retrouvée au sommet du volcan Ampato en 1995. Elle fut sacrifiée il y a approximativement 5 siècles. En dépit de cela, sa dépouille est encore dans un excellent état de conservation. Par ailleurs, les bourlingueurs qui font étape dans cette commune pourront aussi visiter le monastère de Santa Catalina. Ce dernier est très étendu. En effet, il couvre une superficie de 20 000 m². Cet endroit charmera les globe-trotters avec ses murs riches en couleur et ses patios splendides.

Lima, une adresse incontournable

Un voyage au Pérou est incomplet sans un petit détour à Lima. Cette municipalité est le chef-lieu de la région du même nom. Elle est également la plus grande ville de cette contrée. Pendant leur passage dans cette commune, les routards auront la possibilité de s’adonner à diverses occupations. Par exemple, les touristes souhaitant admirer des monuments seront conviés à faire un tour à la basilique et monastère de San Francisco. Ce bâtiment est caractérisé par son architecture baroque. En se rendant à l’intérieur de cet édifice religieux, les estivants bénéficieront d’un moment de répit, car il y règne un calme apaisant. Les bourlingueurs qui désirent faire de funestes découvertes, quant à eux, trouveront dans ce lieu de culte des catacombes qui renferment les ossements de près de 75 000 personnes.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.