Les Parcs Nationaux du Sri Lanka

  • Le Parc National de Minneriya est un parc de 89 hectares situé non loin de la ville de Polonaruwa au nord du pays. Il tient sa réputation de par la forte concentration d’ éléphants durant la saison sèche notamment. Cela s’explique par le fait, que ce parc possède un grand réservoir édifié par le roi Mahasen au III ème siècle après JC. Ainsi, les pachydermes peuvent y venir boire, se nourrir mais aussi s’y baigner. La végétation de ce parc est surtout constituée de forêts tropicales, de prairies et de zones humides .
    Il y a  24 espèces de mammifères présentes dont évidemment l’éléphant. Parmi elles, vous aurez deux espèces endémiques du Sri Lanka de singes, qui sont le macaque à toque et le langur à face rouge. Quant aux espèces menacées, il y aura l’ours lippu,  le léopard du Ski Lanka.  Bien sûr, vous y trouverez des cerfs tachetés, des sambars, des buffles entre autres. Pour ce qui concerne les oiseaux, 170 espèces ont été dénombrées. vous y verrez des cigognes, des pélicans à bec tacheté, des cormorans, des pélicans blancs.
    Et pour les oiseaux forestiers, vous aurez le calao de Ceylan, le bulbul à tête noire, le barbu à couronne rouge, le coq de Lafayette. Pour les reptiles, 25 espèces sont abritées dans le parc dont 8 endémiques. Ainsi, vous croiserez peut-être le lézard à lèvres rouge, le crocodile, le python indien, le moniteur d’Asie d’eau ou du Bengale par exemple. Pour les amphibiens, il y a la grenouille d’arbre commun.
  • Le Parc National Uda Walawe se localise au sud du Sri Lanka non loin de la ville d’Embilipitiya. Lui aussi a la particularité d’avoir un immense lac artificiel crée dans les années 1960 au nom d’ Uda Walawe Reservoir. Tout autour de ce lac, vous aurez un paysage de plaine tropicale composée essentiellement d’herbes hautes. Il a pour superficie 300 km². Lors de votre safari en 4X4, vous pourrez y voir des éléphants, qui sont l’attraction principale environ 500 y sont présents.
    Vous pourrez les apercevoir se déplacer seul, en groupe où une matriarche mènera son troupeau composé de petits et d’autres femelles. Mais il y également des suricats, des léopards environ 30, des buffles, des singes, des cerfs. Il y a 43 espèces de mammifères. Côté oiseaux, on dénombre 184 espèces dont la cigogne jaune ou blanche, les pélicans, le paons, l’aigle serpentin, échassiers, marabouts. A cela s’y ajoute des reptiles comme des crocodiles et des varans entre autres. Pour information l’orphelinat des éléphants ne se situe pas loin.
  • Le parc National de Wilpattu est le plus grand et le plus ancien parc du Sri Lanka avec ses 131 693 hectares. Il se trouve non loin de la ville de Anaradhapura. Ce qui fait sa renommée, c’est la présence de ses nombreux lacs naturels appelés « willus ». On en comptabilise environ une soixantaine. Autre élément de sa réputation, c’est la présence du léopard. Autant vous dire, que les visiteurs y viennent pour l’apercevoir. C’est la star du parc. Le paysage sera composé de forêts dans la majeure partie, de prairies, de garrigues et d’une végétation littorale.
    Pour l’observation animalière, commençons par les mammifères. 31 espèces ont été identifiées parmi lesquelles certaines sont menacées comme par exemple l’éléphas maximus, l’ours paresseux, le léopard Panthera pardus Kotiya,  et le buffle d’eau. Pour les autres, vous y verrez des cerfs axis, des sambars, des mangoustes entre autres. Pour les oiseaux y sont présents des ibis blancs, des cigognes, des pélicans, des spatules, des cormorans, des aigles serpentaires, des drongons à queue de raquettes, les calaos de Malabar, des aigles huppés par exemple. Pour les reptiles, vous aurez les varans malais, les crocodiles de marais, les cobras, le pythons indiens. Enfin à titre informatif, la meilleure période pour visiter ce parc sera les mois de février et d’octobre.
  • Le parc National Bundala sera le paradis pour tous les passionnés d’ornithologie et par conséquent les oiseaux sont les vedettes. Sachez, qu’il a été classé comme réserve de biophère par l’UNESCO en 2005. Il s’étend sur 6 216 hectares. Alors, il s’agit du plus important lieux d’hivernage du pays pour les oiseaux migrateurs. Son paysage est composé de 4 lagunes saumâtres, de marais, de déserts de sel, de dunes, de forêts, de brousses.
    On dénombre pas moins de 197 espèces d’oiseaux à Bundala dont 1000 flamants roses, qui y migrent faisant d’eux la population la plus importante du parc. Mais vous y observerez également le cormoran à cou brun, des échassiers, l’ibis à tête noire, la spatule blanche, le tantale indien, le marabout chevelu, l’aigrette, le sterne en grand nombre, des cormorans et beaucoup d’autres oiseaux aquatiques.
    Mais les mammifères y sont toutefois bien présents notamment des éléphants, des cerfs axis, des mangoustes des macaques à toque, des chats léopards, des léopards, de nombreux sambars, des singes langur ou bien des buffles d’eau entre autres. Bien sûr, il y a également des crocodiles comme le crocodile des marais ou le crocodile d’estuaire.
    Enfin si vous n’êtes pas rassasiés, allez donc dans deux autres réserves ornithologiques, qui sont la réserve de Tangamalai et la réserve de Kumana.
  • La réserve forestière de Sinharaja s’étend sur 11 000 hectares et fut inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1989. Il s’agit de la dernière zone viable de forêt primaire. Sa particularité est, qu’elle abrite de nombreuses espèces endémiques tant sur le plan végétal qu’animal. En effet, 60 % des arbres présents sont endémiques pouvant atteindre 50 mètres de hauteur, et 50 % de la faune l’est. Pour pouvoir la visiter, vous devrez obtenir une autorisation, que vous obtiendrez au bureau de Kadawa. Une fois en poche, vous pourrez partir à la rencontre de cette forêt avec ses ruisseaux, ses chutes d’eaux, qui au passage sont magnifiques….et de ses habitants.
    Ainsi vous pourrez observer les oiseaux endémiques tels que le Coucal de Ceylan, le Malcoha à face rouge, le podarge de Ceylan, le Pirolle de ceylan par exemple. Par contre, vous y verrez très peu de mammifères. En effet, cette forêts est peuplée que de 15 léopards, de mangoustes à cou lignée, des civettes palmistes de Ceylan, des écureuils géants de Ceylan et des singes de type Semnopithèque blanchâtre. Pour ce qui est des reptiles endémiques, vous verrez certainement des vipères, des lézards et pour les amphibiens des rainettes.
    Enfin, cette forêt est également le pays des papillons notamment l’endémique papillon aile d’oiseau. Petit avertissement, lors de votre parcours découverte, assurez-vous de bien vous protéger les pieds en mettant votre pantalon dans vos chaussettes car vous risquez d’avoir sur vous des invités surprises. Je veux parler des sangsues, qui elles sont bien présentes. Rassurez-vous le guide, qui vous accompagnera, vous enduira les chaussures d’un répulsif à base de sel.